11 habitudes toxiques envers soi-même à éliminer maintenant

On entend souvent parler de mauvaises habitudes à briser, notamment en période de début d’année (les fameuses résolutions), on a tous à peu près conscience que manger trop souvent transformé, ne pas faire de sport, fumer et consommer de l’alcool sont des habitudes toxiques et ce sont d’ailleurs souvent celles qui sont touchées par les bonnes résolutions.

On pense moins au fait qu’on a tous des habitudes “cachées”. Certaines sont ancrées depuis l’enfance, d’autres sont des choses que nous faisons pour nous protéger de la peur et du jugement, et les dernières sont des comportements dans lesquels nous glissons lorsque nous avançons dans la vie en pilotage automatique et sans pratiquer la prise de conscience de soi.

Je crois fermement qu’il n’est jamais trop tard pour arrêter une mauvaise habitude qui a tendance à nous saboter, il est toujours possible d’en apprendre de nouvelles. Nous avons tous la capacité d’apprendre et de grandir, et de devenir de meilleures personnes dans ce long processus qu’est la vie .

Se débarrasser d’une mauvaise habitude

  • Identifier la mauvaise habitude pratiquée et comprendre clairement l’impact négatif qu’elle a eu sur ta vie. Quels résultats se manifestent à cause de cette habitude que tu veux voir disparaître ? par ex : Être perfectionniste consomme beaucoup de temps, d’énergie et génère un sentiment d’insatisfaction, une impression de n’être “pas assez” en permanence.
    Faire du journaling régulièrement permet de mettre en lumière les éléments sur lesquels travailler.
  • Décider quelle habitude à adopter à la place, celle qui apportera des résultats positifs. Par ex : Célébrer à chaque fois que je termine un travail en me focalisant sur l’achèvement plutôt que sur les défauts que moi seule voit.
  • Créer une stratégie ou un système pour rendre cette action facile, attrayante et automatique. Cela peut-être un tracker, des citations positives affichées… il y a d’ailleurs tout cela dans le Serenity planner 2024 .
  • Pratiquer le nouveau comportement encore et encore jusqu’à ce qu’il soit aussi ancré que l’ancienne mauvaise habitude l’était. Lâcher prise sur son ancienne façon de réagir / faire et embrasser la nouvelle personne que l’on souhaite devenir
  • Être patient, constant et compatissant envers soi-même, les résultats prennent du temps et il est normal d’avoir des épisodes de rechutes / retours en arrière. Keep going !

Maintenant qu’on sait comment s’y prendre, il est temps de découvrir combien d’habitudes toxiques envers toi-même tu as parmi cette liste :

01- Remettre à plus tard

“Un jour, je me remettrai au sport”,

“Un jour, je lancerai mon side-business”,

“Un jour, j’arrêterai de fumer”,

“Un jour, j’apprendrai l’anglais pour avoir un meilleur job”,

“Quand j’aurais ceci, je serai enfin heureux”, …

Lorsque tu te dis « un jour je ferai ça pour être heureux », tu risques de différer indéfiniment ton bonheur, car le bonheur est souvent lié à l’action et à la réalisation de choses significatives. Reporter indéfiniment des actions positives peut te priver de joie et de satisfaction à court et à long terme.

Il est temps d’arrêter de dire “un jour”, ou “quand j’aurais / je ferai ceci…” et commencer à dire “je veux ceci, et voici les étapes pour y parvenir”.

Attention également à bien avoir identifié ce que tu veux, pas selon la société, pas selon les autres, selon ton envie personnelle à TOI.

Ensuite, il ne reste plus qu’à agir en planifiant les étapes, en créant un tracker d’habitudes, en partageant avec ton entourage proche ton intention pour le concrétiser.

N’oublie pas de ne pas te surcharger d’objectifs, car au milieu il y a la vie et son lot d’imprévus !

02- Le perfectionnisme

Je ne sais que trop bien ce qu’est d’être perfectionniste et cela n’apporte rien de bon :

  • Stress constant
  • Peur de l’échec
  • Autocritique excessive
  • Difficulté à prendre des décisions
  • Difficulté à accepter les succès

Être perfectionniste est nuisible au bien-être et au bonheur. La perfection n’existant pas, il est temps de lâcher prise et de célébrer l’accomplissement au lieu de toujours d’autocritiquer le travail accompli. Faire de son mieux, dans la meilleure des intentions, est tout ce qui compte.

03- Avoir peur de demander de l’aide

On nous a ancré depuis l’enfance que demander de l’aide était un signe de faiblesse. Cela voudrait dire qu’on n’y arrive pas tout seul et donc qu’on n’est moins “bon” qu’un autre. Stop. On n’est plus à l’école, et demander de l’aide demande bien plus de courage que de tout endosser solo.

Il existe des métiers spécialisés dans l’aide aux autres, ce n’est pas pour rien ! Alors que ce soit embaucher une femme de ménage parce qu’on ne peut pas tout faire, demander à un proche de s’occuper de bébé pour pouvoir regagner de l’énergie ou simplement sortir de sa bulle quotidienne, prendre rendez-vous avec un psy parce que des traumas du passé nous empêchent de pleinement profiter de notre vie.. il n’y a aucune honte à demander de l’aide.

04- Se soucier de ce que pensent les autres

Je sais qu’il peut être difficile de se libérer du regard des autres, pourtant il est essentiel d’apprendre à le faire. Tu ne peux pas continuer à vivre dans cette peur constante d’être jugée car, que tu le veuilles ou non, tu seras TOUJOURS jugée par quelqu’un. Nous avons tous des valeurs prioritaires différentes, une vision de la vie différente. On ne peut donc pas plaire à tout le monde y compris notre entourage… et c’est ok.

Se libérer du regard des autres permet de vivre une vie intentionnelle authentique, alignée, moins stressante et qui permet un gain de confiance en soi.

05- Vouloir / envie la vie de quelqu’un d’autre

Malheureusement dans cette époque de réseaux sociaux où on a l’impression que tout le monde est meilleur / plus beau / plus intelligent et a une plus belle maison que soi, il est important d’apprendre à se détacher de cette envie malsaine qu’on peut ressentir envers certaines personnes.

La comparaison est voleuse de joie.

Et personne n’a le partenaire parfait, le job parfait, des enfants parfaits, un corps parfait ou un intérieur parfait. Comme on le disait, la perfection n’existe pas et ce qu’on a l’impression de percevoir chez l’autre est biaisé par nos propres complexes et désirs. Alors au lieu de se comparer, on essaye d’identifier nos désirs pour se mettre en action !

06- Douter de soi

Parfois ancré depuis l’enfance et appuyé par diverses formes d’autorités, il est courant de douter (un peu trop) de soi. On ne se sent pas assez (intelligent, compétent…) et on va par extension laisser passer de merveilleuses opportunités ou expériences de vie. Douter de soi paralyse, alors que c’est dans l’action qu’on apprend, qu’on prend confiance en soi et que l’on peut s’épanouir.

Arrêter de douter de soir, c’est adoucir ces petites voix qui nous rabaissent, et les remplacer par des phrases compatissantes, motivantes et douces. Personnellement, je remplace mes pensées négatives par des citations positives qui s’affichent aléatoirement dans mon Notion et ça fait beaucoup de bien ! C’est pour ça que j’ai ajouté cette fonctionnalité dans le Serenity Planner 2024.

07- Dépenser son argent sans intention

Notre société nous pousse à consommer en prétendant que c’est ce qui nous rendra heureux et/ou accompli. On achète souvent des trucs sans intention particulière.

Une offre qu’on pense ne pas pouvoir laisser passer, une habitude d’apaiser nos émotions en achetant, une impression qu’il nous FAUT ce truc pour être plus heureux… On ne manque pas d’opportunités.

Des objets sont créés chaque jour pour nous faire croire que cela résoudra tous nos problèmes. Or, si tu regardes bien, un objet qui résout un problème en crée souvent d’autres. (Par exemple : tu satures de tous tes câbles d’ordinateur donc tu optes pour une souris, un clavier, un casque sans fil… Cela résout ton problème de câbles mais cela en créé aussi d’autres :

  • Plus de piles / batteries
  • Difficultés de connexions avec le Bluetooth …

Reste à savoir si les nouveaux problèmes générés pèsent moins lourds que l’ancien problème .

Apprendre à acheter avec intention, en apprenant avec honnête avec soi-même (cela va-t-il VRAIMENT avec mon mode de vie ?), différer les achats en tenant une liste d’envies… nous disposons de plusieurs outils pour apprendre à être intentionnel avec son argent.

08- Négliger sa santé mentale

Ohhh celle-là je la connais bien. J’ai longtemps été la première à faire passer ça en dernier. Encore une fois notre société nous fait croire que la santé mentale n’a pas le même niveau d’importance que la santé physique (bien que certains discours commencent à évoluer…). Prendre soin de sa santé mentale n’est pas une faiblesse. Ta santé physique est un vaisseau et ta santé mentale est le tableau de commandes. Si jamais un fusible lâche, tout le vaisseau part en vrille ! Arrêter de blinder son agenda, aller voir un psy, s’autoriser à recharger ses batteries, apprendre à dire non, méditer, … il y a mille façons de prendre soin de notre santé mentale, il y en a forcément une qui te correspond !

Photo de Ivan Samkov:

09- Vivre dans le passé

On a tous vécu des moments traumatisants, tristes, stressants, etc…

On a aussi tous fait des choses ou des choix que l’on a regretté par la suite.

Mais cela ne doit pas définir notre présent. Ce qui est passé appartient au passé. Certaines choses ont servi de leçons, d’autres à forger la personne que nous sommes aujourd’hui, mais il est temps de lâcher prise et d’avancer. Ce n’est pas parce qu’on a vécu une situation d’une certaine manière par le passé que cela se passera toujours ainsi, ce n’est pas parce qu’on a des regrets sur certaines de nos actions qu’il faut nous empêcher d’avancer ou d’essayer à nouveau. Gardons notre focus sur aujourd’hui, maintenant et peut-être un oeil sur demain, mais rien de ce qui s’est passé avant n’a de pouvoir sur demain.

10- Juger les autres / prétendre le pire

On en parlait un peu plus haut, nous sommes tous différents avec des choix de vie et des valeurs différents. Ce n’est pas parce qu’une personne ne partage pas nos valeurs ou nos priorités qu’il faut pour autant la juger. Juger n’apporte rien de positif, il s’agit de se conforter dans nos propres choix (que l’on doute, peut-être ? ) mais ce n’est pas constructif. Au lieu de juger, apprenons à faire preuve de compassion et de compréhension. Le monde de la parentalité est notamment un monde hostile où; au lieu de se serrer les coudes, les parents se pointent du doigt, se critiquent et portent des jugements sans connaître les coulisses. N’oublions pas que nous sommes tous humains, et que la plupart d’entre nous essayons juste de survivre aux challenges et aux imprévus de la vie.

11- Reprocher les autres / la vie / l’Univers (au lieu de prendre ses responsabilités)

C’est tellement tentant de rejeter la faute sur les autres concernant une situation ou notre vie entière. Certaines choses échappent à notre contrôle, comme nos parents et l’environnement dans lequel nous avons grandi, mais une fois devenu adulte, nous avons le pouvoir d’écrire l’histoire de notre vie.

Certes, certains bagages sont lourds à porter. Traumatismes diverses liés à des abus physiques ou psychologiques, environnement toxique, perte prématurée, … Mais cela ne nous définit pas.

Nos actions en tant qu’adultes nous définissent. Rien n’excuse de reproduire les schémas de notre enfance sur les nôtres, rien n’excuse d’être abusif ou violent sous prétexte que c’est tout ce qu’on a connu. On peut choisir, tous les jours, d’être quelqu’un de meilleur. Cela demandera probablement beaucoup d’effort et probablement l’accompagnement d’un professionnel, mais c’est possible.

Je parle de ne pas laisser nos traumas du passé définir qui nous sommes, mais cela vaut aussi pour une situation plus récente, comme par exemple croire qu’on ne peut pas se séparer parce qu’on est marié ou parce qu’on a des enfants. Il ne tient qu’à nous de provoquer notre propre bonheur, et, oui, parfois, cela demandera de choisir entre soi-même et les autres… Ce n’est pas égoïste, c’est prendre ses responsabilités.

Assumer la responsabilité signifie reprendre votre pouvoir.


Et toi ? Tu te reconnais dans certaines de ces habitudes ?

J’espère que si tu te reconnais dans l’une de ces habitudes toxiques, tu te sentiras maintenant capable de les affronter et de faire un changement. Les comportements peuvent être tellement ancrés dans nos vies qu’ils semblent impossibles à changer, mais avec de la pratique et du temps, tout le monde le peut ! Personnellement, je me focalise sur une nouvelle habitude à la fois pour mieux l’ancrer et rester focalisée et j’utilise des trackers dans mon Notion pour m’y aider.

Serenity Planner 2024

365 fiches journalières pré-créées avec un template identique dans chaque page. Permet de suivre ses habitudes, noter les choses positives de la journée comme ce qu’on a aimé ou nos victoires, tout en étant inspiré chaque jour par des citations aléatoires. Permet évidemment d’organiser ses journées, semaines et mois avec facilité. Convient aux débutant sur Notion.

Notion planner quotidien en français 2024

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

Zen au volant : 12 astuces pour rester serein en prenant la route